acommeaujourdhuiEtrange et superbe, A comme aujourd’hui propose aux jeunes une belle réflexion sur l’identité avec comme fil rouge une histoire d'amour impossible.

5994ème jour de la vie du héros principal qui se fait appeler "A" : 5994ème réveil dans un nouveau corps. Les premières questions vitales surgissent : qui suis-je ? quel corps ai-je intégré ?

« Chaque jour je suis quelqu’un d’autre. Je suis moi-même – je sais que je suis moi-même -, mais je suis aussi un autre. Et c’est comme ça depuis toujours. »

Chaque matin, le même rituel : analyser les informations données par le nouveau corps investi par l’âme de A. Suis-je une fille ou un garçon, quel est mon contexte familial et personnel ? Tous les matins, il lui faut s'immiscer dans des souvenirs inconnus afin de se fondre dans une nouvelle enveloppe de chair et suivre le cours de la vie de ses hôtes sans le bouleverser.

Mais ce fameux matin, dans la peau de Justin, 16 ans, il fait la connaissance de la petite amie de celui-ci, Rhiannon, et en tombe éperdument amoureux. Impossible de l’oublier. Comment la contacter et se confier à elle sans l’effrayer ? Grâce à sa messagerie électronique et à des informations très personnelles qu’il avait récoltées auprès de la jeune femme le jour de leur rencontre, il arrive à la convaincre de son histoire. C'est ainsi que démarre leur relation peu commune. Pour la jeune femme, ces rencontres la trouble particulièrement, étant donné qu’elle doit à chaque fois découvrir une nouvelle apparence. A sera-t'il beau ou laid, homme ou femme, sympathique ou antipathique, dépressif ou heureux ? Les deux jeunes gens essaient de défier les obstacles : trop de distance géographique, accidents et incidents qui perturbent leurs plans, dégoût lié à l'apparence de A. C’est une lutte permanente pour pouvoir se retrouver et passer du temps ensemble. 

Parallèlement, une des personnes, dénommée Nathan, dont il a occupé le corps, terrorisé par ce qu’il a vécu (une erreur de gestion de A) signale à la presse avoir été possédé par le Diable le temps d'une journée. Un certain révérend Poole s’empare de cette affaire à son profit. Il en viendra même à tendre un piège au jeune homme pour lui faire comprendre que d’autres âmes existent et que certaines ont même réussi à intégrer des corps pendant plus d’une journée. C'est une grande révélation pour le héros qui se croyait absolument seul à vivre de cette manière.

Alors que Rhiannon finit par se lasser de cette relation sans avenir, le 6033ème jour, dans la peau d’Alexander Lin dont l’univers plaît à A dès la première minute, il prend une décision extrêmement généreuse pour Rhiannon. Il lui présente Alexander et insinue dans la tête du garçon des souvenirs amoureux et positifs de Rhiannon. Voilà l'ultime acte de générosité et d'amour pur du jeune homme condamné à vivre sa vie par procuration. Le roman se termine d'une manière poignante et en même temps ouverte en prônant le don de soi. « Je ferme les yeux. Je lui dis au revoir. Et m’endors. [...] Pour la première fois de ma vie, je largue les amarres ».

C'est vraiment un roman original et très troublant qui donne à réfléchir sur l'histoire d'une personne et l'importance de l'expérience et du passé, des liens que l'on crée, des rapports entre apparence physique et psychique. Concernant l'intrigue sentimentale (la "romance"), elle est fort bien amenée, dépourvue des kitscheries habituelles de la littérature adolescente. David Levithan réussit une intrigue romantico-fantastique passionnante, intelligente tout en utilisant des ficelles qui plaisent aux jeunes. Une très belle réussite !

A comme aujourd'hui (Every Day), David Levithan, traduit par Simon Baril, Des Grandes Personnes, 2013.

(Ill. de couv. copyright éd. Des Grandes Personnes)