GedeonSkiOn sait, et l'on déplore, que la durée de vie d'un livre soit de plus en plus courte. Une nouveauté chassant l'autre, les libraires ne peuvent pas absorber la production éditoriale dans leurs rayons sans avoir recours aux retours. S'ils maintiennent tant bien que mal un fonds d'ouvrages (classiques, coups de coeur, littérature locale...), ils doivent faire des compromis et des choix. Les éditeurs jonglent eux-mêmes entre fonds et nouveautés pour leur catalogue. Dans un tel contexte, difficile pour un titre de s'installer et de devenir un long seller ou même un classique. Mais, à l'inverse, depuis quelques années, on voit fleurir chez les éditeurs jeunesse les rééditions patrimoniales. Ces redécouvertes vintage inaccessibles au grand public dans leurs versions originales accompagnent un mouvement récent de légitimation de la littérature enfantine, une envie de mieux connaître son histoire et ses jalons indispensables.

Petit tour d'horizon non exhaustif des parutions récentes et des collections dédiées :

Parmi les précurseurs, on peut citer les éditions Circonflexe qui ont créé dès les années 90, la très belle collection Aux couleurs du temps destinée à la redécouverte ou à la découverte des trésors de l'enfance du monde entier. Je dois beaucoup à cette collection à la fabrication soignée qui m'a fait découvrir Robert McCloskey, Virginia Lee Burton, Roger Duvoisin ou Marjorie Flack. Depuis 2011, l'éditeur a créé sur le même principe Aux couleurs de l'Europe, en association avec la Jugendbibliothek de Munich, à l'objectif patrimonial et géographique. C'est vraiment passionnant de découvrir ces auteurs des pays de l'Est ou des pays nordiques, par exemple, inconnus chez nous.

LaissezPasserCanards

HenriPetitCerf

Si les éditions du Père Castor entretiennent un fonds de classiques indémodables, certains des titres emblématiques de son histoire éditoriale n'étaient plus disponibles que sur les étals des libraires d'ancien. Précurseur, Paul Faucher avait notamment travaillé avec des artistes de l'avant-garde russe comme Nathalie Parain, Feodor Rojankovsky ou Alexandra Exter entre autres. Grâce à des passionnés regroupés au sein de l'association Les Amis du Père Castor (à Meuzac en Haute-Vienne), quelques-uns de ces chefs-d'oeuvre font l'objet d'éditions en fac-similés : Les images à colorier d'Hélène Guertik, Les Panoramas d'Alexandra Exter, Je fais mes masques et Ribambelles de Nathalie Parain, et bien d'autres encore...Parallèlement, l'Ecole des loisirs a publié en deux volumes les huit titres de la cultissime collection Le Roman des bêtes écrite par Lida et dessinée  par Rojankovsky. Sur ces rééditions, on peut juste regretter que l'impression en offset ne rende pas toujours justice à des illustrations auparavant reproduites par des techniques de gravures (lithographie ou zincographie).

Ribambelles

RomanBetes

Je suis encore obligée de les citer  mais les éditions Memo, depuis leur création en 1993, oeuvrent avec un grand professionnalisme à la redécouverte de livres d'images oubliés à travers trois collections :

  • Classiques étrangers pour tous : Le petit monde du peintre roux (Janusz Stanny, 1961), Histoire de Chien et de Chat (Josef Capek, 1929)...
  • Les grandes rééditions : Cirkus (Elisabeth Ivanovsky, 1933), Le coeur de pic (Lise Deharme, Claude Cahun, 1937)...
  • La collection des Trois Ourses : Animaux à mimer (Serge Tretiakov, Alexandre Rodtchenko, 1926), Mon premier livre de contes et comptines (Francizska Themerson, 1947)...

PetitMondePeintreRouxDepuis 2011, Paul Fustier, un des éditeurs de Circonflexe, a également créé les éditions Le Genévrier initialement consacrées à la publication des albums américains récompensés par la médaille Caldecott. Ce prix décerné par l'American Library Association existe depuis 1938. Les premières parutions du Genévrier nous ont enchanté avec Noir et blanc de David Macaulay (1991), L'empereur et le cerf-volant de Jane Yolen et Ed Young (1968), une façon d'embrasser près d'un siècle de littérature illustrée anglo-saxonne...NoirEtBlanc

Pour finir, parlons des éditions Didier jeunesse qui viennent de lancer la collection Cligne Cligne début avril 2012 afin de mettre en lumière des titres français ou étrangers oubliés en respectant au mieux l'édition originale dans le choix des maquettes et mises en pages. Initié par Loïc Boyer qui aime chiner des livres du monde entier, chaque ouvrage comporte en plus une notice de présentation de l'auteur. Où est Maman Ourse? (Two Bear Cubs, 1982) d'Ann Jonas et Un garçon sachant siffler (Whistle For Willie, 1964) d'Ezra Jack Keats.

OuEstMamanOurse

Et puis, au-delà des collections consacrées, certains éditeurs décident parfois de faire redécouvrir certains titres ou auteurs en particulier. Voici quelques-unes des parutions les plus significatives :

Chez Tourbillon : Hélène et son lion (Ellen's Lion, 1959, 2004) et La Plage magique (Magic Beach, inachevé, 2006) de Crockett Johnson.

PlageMagiqueAlbin Michel jeunesse a réédité les albums si originaux de Peter Newell: Le livre en pente (The Slant Book, 1910, 2007), Le livre fusée (The Rocket Book, 1912, 2008), Les petites siestes de Polly (The Naps of Polly Sleepyhead, 1906-1907, 2009), ainsi que les oeuvres de Richard Scarry (Animaux, Je suis un lapin).LivreFuseeJeSuisUnLapinGallimard jeunesse qui exploite déjà l'oeuvre de la grande Beatrix Potter et nombre de classiques incontournables (Eloïse, Le Petit Prince...) a eu la riche idée de proposer aux enfants une anthologie des aventures originales de Georges le petit curieux (Curious George, 1941-1966) de Hans August et Margret Rey (2007). L'éditeur a aussi remis au goût du jour Lettres des îles Baladar de Jacques Prévert et André François (1952, 2007), Le lion heureux de Louise Fatio et Roger Duvoisin (The Happy Lion, 1954, 2005) ou la Folle poursuite de Clement Hurd (The Merry Chase, 1941, 2006). A quand la reprise des Winnie l'ourson qui ne sont plus accessibles dans leur version d'origine en France?

LettresAuxIlesBaladarGeorgesPetitCurieuxAlors que les éditions Nathan ont supprimé de leur catalogue les romans des Moumines de Tove Jansson qu'elles éditaient depuis les années 60, c'est un tout petit éditeur poitevin Le Petit Lézard qui se lance tout d'abord dans la traduction inédite en français des aventures du troll en bandes-dessinées (4 tomes, 2007- 2010, + une biographie Une vie avec les Moomins de Juhani Tolvanen, 2009). La bonne nouvelle, c'est que cet éditeur se lance désormais dans la publication des romans. Après Moomin et la grande inondation (Smatrollen och den stora översvämningen, 1945, 1991, 2010), il annonce pour mai 2012, la parution du deuxième volet intitulé Moomin, la comète arrive (Kometen kommer, 1946, reman.1968, 2006, 2012) dans la traduction de Kersti et Pierre Chaplet. Parallèlement, le département jeunesse des éditions Glénat avait permis aux enfants de (re)découvrir les albums des Moumines : L'histoire de Moumine, Mumla et Petite Mu : que crois-tu qu'il arriva? (Hur gick det sen?, 1952, 2009) et Qui va rassurer le Tibou? (p'titGlénat, Vem ska trösta knyttet?, 1960, 2009), deux pépites.

MoominGrandeInondationQueCroisTuQuIlArrivaLa vie éditoriale française des oeuvres d'Edward Gorey s'avère mouvementée (lire à ce sujet l'article de Cécile Boulaire sur le blog Album'50'). C'est encore un petit éditeur qui aujourd'hui perpétue l'oeuvre de l'illustrateur américain. Les éditions Attila comptent à leur catalogue quelques-uns de ses chefs-d'oeuvre: La trilogie de Treehorn (The Shrinking of Treehorn, 1971; Treehorn's Treasure, 1981; Treehorn's Wish, 1986) écrite par Florence Parry Heide (2009-2010), Les Histoires de Donald (For Donald and The..., 1969; For Donald Has A Difficulty, 1970) de Peter F. Neumeyer (2011), Les enfants fichus (2011, The Gashlycrumb Tinies, 1963). Une nouvelle parution pour mai 2012 est prévue (Le couple détestable,The Loathsome Couple, 1977).EnfantsFichus

Chez Casterman, on a découvert la série rétro de guides touristiques de l'illustrateur tchèque Miroslav Sasek parue dans les années 60. On part ainsi à la découverte de Venise, Londres, New-York, Rome (2009), San Francisco, Israël, Hong Kong (2010).SanFrancisco_Sasek

La Joie de lire vient de rééditer deux ouvrages parus dans les années 60 d'une auteur hongroise Eva Janikovszky : Incroyable mais vrai (Akar hiszed, akar nem, 1965, 1977, 2011) et Moi, si j'étais grand, 2011. Le capitaine Massacrabord de Mervyn Peake revoit également le jour (Captain Slaughterboard drops Anchor, 1939, 2011). Cette maison d'édition avait déjà à la fin des années 90 rendu disponibles certains titres de Léopold Chauveau : Petit poisson devenu grand (1928, 1999), Histoire de Roitelet (1928, 1999), La poule et le canard (1926, 1998), Les deux font la paire (1937, 2003).

MoiSiJEtaisGrandCapitaineMassacrabordCitons également la réédition de deux ouvrages aux éditions Chandeigne : Kô et Kô les deux esquimaux de Pierre Gueguen et Maria-Helena Vieira da Silva (2005), un chef-d'oeuvre publié pour la première fois en 1933 et Il était une fois un alphabet de Marcelle Marquet et Souza Desnoyer (1951, 2009).

Ko&Ko

On peut terminer en signalant les rééditions de Wondriska chez Hélium, le fac-similé de la première version manuscrite d'Alice au pays des merveilles chez Frémok, les livres de Bob Gill chez Phaidon et aux éditions des Grandes Personnes, ou encore Les larmes de crocodile d'André François chez Delpire...

Evidemment cette liste n'est en aucun cas exhaustive et en constante évolution. Certaines rééditions patrimoniales disparaissent aussi des catalogues des éditeurs après un ou plusieurs tirages (ex : la série des Tim d'Edward Ardizzone chez Autrement), certains titres, au contraire, constituent la base traditionnelle et incontournable du travail de quelques éditeurs (ex : Benjamin Rabier chez Tallandier). Les livres d'Enzo Mari, de Maurice Sendak ou de Tomi Ungerer forment le squelette du catalogue mythique de l'Ecole des Loisirs. Si la littérature anglo-saxonne est très présente, les éditeurs s'orientent de plus en plus vers d'autres secteurs géographiques comme les pays nordiques ou de l'Est. L'avant-garde russe aux chefs-d'oeuvre innombrables retrouve elle-aussi ses lettres de noblesse depuis quelques années. On ne peut que se réjouir de cette tendance actuelle de redécouverte de l'histoire littéraire enfantine internationale qui valorise le travail des auteurs et illustrateurs longtemps méprisés ou méconnus.

TimSauveGinger

A lire :

  • Littérature enfantine : de quelques classiques anglais par Marcelle Bouyssi, BBF, 1959, t.4, n°5.
  • Qu'est-ce qu'un classique pour la jeunesse? entretien avec Marc Soriano et le Bulletin des bibliothèques de France, BBF, 1973, t.18, n°02.
  • Quand vivent longtemps les êtres de papier par Joëlle Turin, La revue des livres pour enfants, n°193-194, pp. 51-60, juin 2000.
  • Tim, Georges et le Petit père Renaud, par Catherine Chaine, La Revue des livres pour enfants, n°193-194, pp. 97-100, juin 2000.
  • Aux couleurs du temps, rencontre entre Michèle Cochet et Paul Fustier, La Revue des livres pour enfants, n°193-194, pp. 103-106, juin 2000.
  • Petite fabrique de classiques : la sociologie au service de la littérature de jeunesse par Hélène Weis, La Revue des livres pour enfants, n°193-194, pp. 113-115, juin 2000.
  • Jeunes et jaunis : que sont devenus les héros pour la jeunesse?, par Sophie Bourdais, Télérama, n°2868, 29 décembre 2004.
  • Classiques : une jeunesse à la mode vintage, par Claude Combet, Livres Hebdo, n°831, pp.18-19, 3 sept. 2010.
  • Les Cahiers du C.L.P.C.F n°12 : Le livre de jeunesse, un patrimoine pour l'avenir?, décembre 2006

(Ill. de couvertures : copyright Tallandier / Circonflexe / Circonflexe / Flammarion- Association des Amis du Père Castor / Ecole des loisirs / Memo / Le Genévrier / Didier jeunesse / Tourbillon / Albin Michel jeunesse / Albin Michel jeunesse / Gallimard jeunesse / Gallimard jeunesse / Le Petit Lézard / P'titGlénat / Attila / Casterman / La Joie de lire / La Joie de lire / Chandeigne / Autrement).